Les Trois Coups

La troupe a gardé son nom depuis sa fondation en 1986 par un groupe de parents d’élèves qui rêvait de brûler les planches et les a consumées plus de 20 ans sur toute la palette du boulevard.
Lorsque le président «originel» tira sa révérence au bénéfice d’activités municipales foisonnantes, et que les talents masculins s’éparpillèrent dans la vallée, les quatre femmes rescapées se sont mises en scènes toutes seules en 2006 dans Le Clan des Veuves de Ginette Garcin qu’elles rencontrèrent pour l’occasion.

En 2008, elles doublèrent leur effectif pour monter Huit Femmes aménageant un suspens digne de la pièce éponyme et du film de François Ozon.
Les femmes s’envolent aussi, et elles montent de plus en plus haut_:

En 2010, Yasmina Reza nous autorisait à jouer sa pièce molièrisée Art. Les Trois Coups osaient les femmes dans les rôles écrits pour des hommes. Une salle des fêtes en liesse et un rideau vert qui portait chance, au diable la superstition_!

2012, retour aux classiques du XXème siècle, en cadeau d’anniversaire au pilier de notre association qui se jugeait trop âgée pour le rôle, nous montions le Bel Indifférent, écrit pour Edith Piaf. Du même livret de Jean Cocteau, nous adaptâmes La Matrone d’Ephèse, en collaboration avec le cœur d’hommes du Touvet I Caprini et les danseuses orientales de Shéhérazade (Grenoble).

2013-2014, la troupe s’étoffe de trois hommes et retrouve le comique des histoires de famille dans la pièce qui inspira le film Le Prénom.
Nous devrions l’abandonner à la rentrée pour un nouveau défi qui nécessiterait le recrutement d’un jeune homme… sauf si nous trouvions une jeune femme apte à jouer la future maman «_exécutive_».

Ceci est effectivement un appel à candidatures.

En période de «_croisière_» nous répétons une fois par semaine, le vendredi à la salle des fêtes.
Les prochaines représentations sont prévues mi-novembre.
Pour tous renseignements, vous pouvez joindre Muriel Baniak Gomart, la présidente et metteur en scène.