Editorial n°3

Le mardi 25 novembre 2014 avait lieu la réunion annuelle de la vie associative de Saint Vincent  de Mercuze organisée par la commission associative de la commune. Ce rendez-vous  a permis aux associations de faire un bilan de l’année écoulée  et présenter ses objectifs 2015. Plus de mille adhérents sont inscrits dans les différentes associations, dont une centaine des membres actifs gèrent  bénévolement la vie de leur association et tous, participent à la vie sociale communale.
Ce fut l’occasion dans la soirée pour Brèves Rutissonnes après les deux premiers numéros  d’expliquer ses attentes et d’inviter les associations à participer encore plus concrètement à la rédaction, à la vie et à l’envol du journal.
Celui-ci se veut avant tout, être un moyen d’information et de communication. Les retombées et les différents retours qui m’ont été adressés sont très bons. Le premier objectif est atteint mais l’action continue.

Le deuxième objectif est de distribuer Brèves Rutissonnes à tous gratuitement. Pour cela, l’association de la MJC, qui gère et héberge l’atelier du journal a fait des demandes de subventions auprès des collectivités publiques et envisage d’organiser la fête de la Saint Patrick le Samedi 14 Mars 2015 pour récolter des fonds, qui serviront à financer la publication des prochains numéros. Nous invitons donc toute personne à venir nous prêter mains fortes pour l’organisation de la soirée ou de participer à la soirée dansante et festive. N’oubliez pas, les fonds collectés sont pour votre information.
Le troisième objectif est de renforcer l’équipe existante afin d’être plus présent sur les lieux de manifestation, de partager les tâches et de faire un roulement pour préparer les futures éditions du journal.

Ce troisième numéro de Brèves Rutissonnes, journal de communication associative, me donne l’occasion de vous souhaiter à toutes et à tous une très bonne année 2015 pleine de manifestations indispensables à la vie de la commune.

L’équipe du journal se tient à votre disposition tous les lundis de 18h30 à 19h30 à la salle des mariages de la Mairie de Saint Vincent de Mercuze pour leur permanence hebdomadaire.

Sentiers VTT du Maroc

gfr11214A GrésiFreeRide on commence à connaître les sentiers VTT du Maroc_: la vallée du Draa en 2011 et les singles du Haut Atlas en 2013, entre adultes.

Cette année, c’est avec un groupe de 8 jeunes ados entre 15 et 18 ans originaires du Grésivaudan pratiquant le VTT de Descente au club, encadrés par 3 parents et Claude Colnaghi moniteur au club, que nous sommes retournés sur les traces de 2013, pendant les vacances de la Toussaint.
Ce projet a été soutenu par le Conseil Général ainsi que les communes de Saint Vincent de Mercuze et de Chapareillan.

Cette action se voulait sportive mais aussi solidaire. Nous devions apporter une douzaine de VTT donnée par le collège Icare de Goncelin pour les remettre à des jeunes étudiants de la ville d’Asni non loin de Marrakech. Mais le contexte géopolitique lié à la menace de l’état islamique a fait que le convoi de 4×4 de l’association TNT de Saint Vincent de Mercuze qui devait les acheminer a modifié son périple rendant impossible la livraison.

gfr21214Nous sommes arrivés sur les terres marocaines le 24 octobre avec nos VTT personnels. Sur place, Hassan, notre guide VTT ainsi qu’un minibus avec son chauffeur et un cuisinier, vont nous accompagner toute la semaine.
Nous restons dans un 1er temps, 3 jours dans le village d’Imlil, le Chamonix Marocain, dans le massif du Toubkal (4200m). Nous montions à pied, accompagnés de mules chargées de nos gros VTT de descente, pour ensuite redescendre par des sentiers très techniques qui ne posaient pas de problème à la majorité des jeunes habitués aux descentes du championnat Rhône Alpes DH. Nous avons croisé des marcheurs qui étaient très surpris de rencontrer des VTT dans de tels endroits.

gfr31214Après 3 nuits dans le gîte à Imlil, nous avons passé 3 jours itinérants, de Tacheddirt à Imsker pour finir à Asni. Nous avons traversé de nombreux villages berbères où nous avons rencontré beaucoup de jeunes sur le chemin de l’école. Nous avons pris le temps de leur faire essayer nos vélos et nous avons partagé avec eux de vrais moments de convivialité.
Les jeunes ont aussi apprécié le contact direct avec le jeune guide de 23 ans, le chauffeur et le cuisinier qui nous a régalés avec ses tajines, ses couscous et le traditionnel thé à la menthe. En fin de séjour nous avons savouré le hammam traditionnel, qui a permis de détendre les muscles soumis à de gros efforts après 6 jours sur le vélo.
Bien que nous n’ayons pas amené les VTT en don, nos contacts ont permis aux jeunes de rencontrer des lycéens d’Asni, de visiter la maison des filles où sont hébergées les 3 jeunes marocaines qui tournent dans le film «_Sur le chemin de l’école_» et ainsi de prendre conscience de la difficulté des jeunes filles issues de familles pauvres des montagnes à suivre des études.

gfr41214Après la traditionnelle visite des souks de Marrakech et la mise en pratique du marchandage, nous sommes repartis avec la volonté de revenir car le VTT est un formidable moyen de découvrir les paysages somptueux et changeants mais également pour entrer en contact avec les villageois et surtout les nombreux enfants.

Gilles Dieterich et Didier Appell

Ouistitis

tcgm11214Cette année l’activité Ouistitis qui s’adresse aux enfants de 3 à 8 ans, a repris avec une ampleur nouvelle.

37 enfants accompagnés et assurés par leurs parents sont inscrits sur ce créneau et font preuve d’une assiduité inhabituelle. A chaque séance une vingtaine d’entre eux sont présents par roulement et il faut attendre son tour pour grimper, toutes les lignes étant occupées. Il nous a fallu racheter du matériel.

tcgm21214Nos jeunes grimpeurs sont tous dynamiques et les fins d’après midi se font dans une ambiance festive. Il faut pratiquement les mettre à la porte à la fin de la séance pour laisser la place aux ados.
L’équipe d’encadrement a dû s’étoffer avec la participation de Laurent, Romain, Pierre et Anthony, un jeune grimpeur très investi dans la vie de l’association.

La Gaule de la Berche

gdb11214Comme chaque année le dernier samedi de novembre, La Gaule de La Berche a tenu son Assemblée Générale, l’occasion de dresser le bilan moral et financier et d’évoquer l’avenir.
Avec près de 90 sociétaires, dont une légère progression de jeunes pêcheurs, les effectifs sont restés stables.

En début de saison, une météo clémente a permis de respecter le calendrier programmé des 5 lâchers de truites annuels. Le safari truite organisé début mai a rencontré un franc succès avec la participation de plus de quarante pêcheurs.
En mars, une matinée a été consacrée au nettoyage annuel des berges notamment à l’endroit des postes de pêches inaccessibles à l’épareuse.

En juin, en liaison avec les animateurs de «_l’espace jeunes_», une matinée de découverte de la pêche a été organisée en direction des enfants. Cette rencontre et cet instant de partage sont toujours des vrais moments de bonheur pour les uns comme pour les autres.
La météo de la période estivale n’a pas favorisé une fréquentation assidue des berges par les pêcheurs ou les promeneurs. Elle n’a pas empêché cependant les actes d’incivilité habituels (bouteilles, détritus, poubelles renversées, non-respect des arrêtés municipaux, dégradations diverses…).
Comme chaque année, une partie du budget a été consacrée à l’apport complémentaire de poissons. En effet malgré une bonne reproduction naturelle, les différentes espèces ne sont pas toujours représentées en nombre.
Après avoir approvisionné les étangs en carpes et brochets au cours de ces dernières années, ce sont des «_black-bass_» qui cette année ont fait l’objet d’une introduction à titre expérimental.

gdb21214Pour 2015, les 5 lâchers de truites annuels sont reconduits. Un safari truites est programmé pour le 9 mai. Dès cette fin d’année, plus de 200 kg de gardons et brochets en provenance des « Dombes » seront déversés. D’autres festivités sont à l’étude. Le prix des cartes est fixé à 55€ pour les adultes et 25€ pour les jeunes (11-16 ans). Les cartes 2015 seront disponibles en fin d’année à l’épicerie et chez nos distributeurs habituels.

Les étangs sont attractifs, les poissons nombreux, les pêcheurs sympas, un budget loisir peu onéreux, venez vite nous rejoindre et vous faire plaisir.

Un calendrier des activités a été établi : voir l’agenda pour les dates

Equita’Lyon

Nous sommes 36 participants (11 adultes, 11 ados et 14 enfants dont Théo) à prendre le car de la SAT de Montmélian, affrété par Lasso du Ranch pour nous emmener à Equita’Lyon, en ce matin du jeudi 30 octobre 2014. Après 1h30 de trajet, nous voilà en vue du complexe d’Eurexpo.

ldr11214Nous nous regroupons dans le hall d’entrée et faisons 5 groupes, plus pratique pour circuler et éviter de perdre quelqu’un en route. Nous équipons les enfants non accompagnés par leurs parents d’un bracelet fluo orné du numéro de portable d’Elodie.
Rendez vous est pris pour manger tous ensemble à midi à la tribune du Barrel Racing (équitation Western).

Chacun part donc vers les stands, les spectacles, le Concours de Saut d’obstacle International 2*, l’équitation Western, le Concours de Dressage International (Coupe du Monde, figures imposées), les démonstrations d’éthologie, les présentations de jeunes chevaux et de différentes races de chevaux (islandais, chevaux de trait, arabes, etc…). Il y en a pour tous les goûts et le choix est complexe pour en voir le plus possible en sachant que le salon se tient sur 4 espaces immenses.

ldr21214Nous nous retrouvons donc vers 13h assis sur les tribunes pour voir en mangeant le Barrel Racing. Les cavaliers doivent faire le tour de 3 tonneaux, sans les faire tomber et le plus vite possible, dans un ordre précis. Ils vont tellement vite que nos photos sont toutes floues !!!
Nous repartons ensuite dans toutes les directions et nous nous croisons parfois au détour d’une allée, ou d’une animation. Nous supportons avec entrain Guillaume Canet, engagé sur le Jumping National de Lyon. Pas de chance, il abandonne !ldr31214

Nous nous regroupons enfin dans le hall à 17h30. avec moult paquets (couvertures pour les chevaux, matériel de pony game, etc …), des pieds en compote et des souvenirs pleins la tête. Nous reprenons le car (avec joie pour les adultes : pas de conduite dans les bouchons). L’arrivée au Ranch se fait vers 20h, avec des participants tous contents et prêts à repartir avec la même formule l’année prochaine !!!

Laurence BonFils