Sentiers VTT du Maroc

gfr11214A GrésiFreeRide on commence à connaître les sentiers VTT du Maroc_: la vallée du Draa en 2011 et les singles du Haut Atlas en 2013, entre adultes.

Cette année, c’est avec un groupe de 8 jeunes ados entre 15 et 18 ans originaires du Grésivaudan pratiquant le VTT de Descente au club, encadrés par 3 parents et Claude Colnaghi moniteur au club, que nous sommes retournés sur les traces de 2013, pendant les vacances de la Toussaint.
Ce projet a été soutenu par le Conseil Général ainsi que les communes de Saint Vincent de Mercuze et de Chapareillan.

Cette action se voulait sportive mais aussi solidaire. Nous devions apporter une douzaine de VTT donnée par le collège Icare de Goncelin pour les remettre à des jeunes étudiants de la ville d’Asni non loin de Marrakech. Mais le contexte géopolitique lié à la menace de l’état islamique a fait que le convoi de 4×4 de l’association TNT de Saint Vincent de Mercuze qui devait les acheminer a modifié son périple rendant impossible la livraison.

gfr21214Nous sommes arrivés sur les terres marocaines le 24 octobre avec nos VTT personnels. Sur place, Hassan, notre guide VTT ainsi qu’un minibus avec son chauffeur et un cuisinier, vont nous accompagner toute la semaine.
Nous restons dans un 1er temps, 3 jours dans le village d’Imlil, le Chamonix Marocain, dans le massif du Toubkal (4200m). Nous montions à pied, accompagnés de mules chargées de nos gros VTT de descente, pour ensuite redescendre par des sentiers très techniques qui ne posaient pas de problème à la majorité des jeunes habitués aux descentes du championnat Rhône Alpes DH. Nous avons croisé des marcheurs qui étaient très surpris de rencontrer des VTT dans de tels endroits.

gfr31214Après 3 nuits dans le gîte à Imlil, nous avons passé 3 jours itinérants, de Tacheddirt à Imsker pour finir à Asni. Nous avons traversé de nombreux villages berbères où nous avons rencontré beaucoup de jeunes sur le chemin de l’école. Nous avons pris le temps de leur faire essayer nos vélos et nous avons partagé avec eux de vrais moments de convivialité.
Les jeunes ont aussi apprécié le contact direct avec le jeune guide de 23 ans, le chauffeur et le cuisinier qui nous a régalés avec ses tajines, ses couscous et le traditionnel thé à la menthe. En fin de séjour nous avons savouré le hammam traditionnel, qui a permis de détendre les muscles soumis à de gros efforts après 6 jours sur le vélo.
Bien que nous n’ayons pas amené les VTT en don, nos contacts ont permis aux jeunes de rencontrer des lycéens d’Asni, de visiter la maison des filles où sont hébergées les 3 jeunes marocaines qui tournent dans le film «_Sur le chemin de l’école_» et ainsi de prendre conscience de la difficulté des jeunes filles issues de familles pauvres des montagnes à suivre des études.

gfr41214Après la traditionnelle visite des souks de Marrakech et la mise en pratique du marchandage, nous sommes repartis avec la volonté de revenir car le VTT est un formidable moyen de découvrir les paysages somptueux et changeants mais également pour entrer en contact avec les villageois et surtout les nombreux enfants.

Gilles Dieterich et Didier Appell